backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Accueil - Chantiers 2017 - Le Collectif en chantier
Théâtre
Inscription

Le Collectif en chantier

10 au 22 avril 2017 - 2 semaines / 84 h / 2 x 6 jours

Théâtre de Lorient CDN / Région Bretagne

Chantier ouvert à 15 artistes interprètes professionnel-les

Le Collectif en chantier
©Julian Torres

Emilie Lafarge
Comédienne, metteure en scène
Issue du CNSAD, elle est pensionnaire à la Comédie Française de 2000 à 2002.
Au théâtre elle joue sous la direction de Louis-Do de Lencquesaing, Frédéric Belier-Garcia, Jean-Louis Benoît, Sandrine Anglade, Mathias Woo ou encore Nadir Legrand. Elle intègre le Collectif les possédés en 2008.
Au cinéma, elle travaille avec Raymond Depardon, Hélène Angel, Eric Zonca, Serge Lalou, Jean-Paul Civeyrac, Nicole Garcia, Philippe Le Guay ou Pierre Schoeller.
Elle a également participé à une quinzaine de films pour la télévision.
Elle mettra en scène Le Yark de Bertrand Santini au CDN de Lorient en décembre 2016.

Le Collectif en chantier
©Arnaud Perrel

Marie-Hélène Roig
Comédienne
Formée aux Cours Florent, elle commence à travailler sous la direction de Frédéric Aspisi, puis à la Comédie Française avec Muriel Mayette qu’elle a eu comme professeur.
Avec Eric Ruf, au sein de la compagnie d’Edvin(e) elle joue dans Du Désavantage du Vent, au TGP, et dans Les Belles endormies du bord de Scène au Théâtre de Chaillot.
Elle travaille ensuite au théâtre avec Leonora Rossi, Philippe Calvario, Philippe Berling et Jean-Michel Verner au cinéma.
Elle est présente dans le Collectif Les Possédés depuis sa création en 2002 et joue dans Oncle Vania, Le Pays Lointain, Derniers remords avant l’oubli, Merlin ou la Terre dévastée, Planète, Bullet Park, Tout mon amour, Platonov et Le coup droit lifté de Marcel Proust. Au cinéma elle tourne avec Katja Lewkowicz ou encore Guillaume Gallienne.

Le Collectif en chantier

« Il y a beaucoup de liberté (chez les Possédés). Il y a de la vie. Ça mange ça boit, ça papote. On donne son point de vue, sans hiérarchie. »

Travailler avec le Collectif les Possédés permet de redéfinir la responsabilité de l’acteur au-delà de sa propre partition. La parole circule. Ce procédé déplace l’autorité du metteur en scène, réinterroge la pensée, partage la parole et pose la question de la responsabilité de chacun dans le processus de création.
Nous proposons de commencer le chantier par un travail à la table sur plusieurs jours.
Nous prendrons le temps de lire, de relire, d’échanger, de nous contredire. Que chacun s’exprime, afin de laisser tomber ses préjugés, certitudes et a priori sur le texte et les personnages, en essayant d’entendre ce que l’œuvre a à nous dire. Sans rien imposer, en cherchant un consentement mutuel.

Puis, peu à peu nous passerons de la table au plateau pour repartir de soi, être au présent, laisser la porte ouverte à l’imprévu, sous le regard bienveillant de tous en continuant à faire circuler la parole collective.
Imaginer une mise en abîme entre le personnage et l’acteur qui cherche à être quelqu’un d’autre, sans se rendre compte que c’est peut être en étant lui-même qu’il y parviendra. C’est presque une quête, une aventure.
Il y a des personnages pour qui la tâche est trop lourde, « qui n’y arrivent pas », qui butent devant leur destinée, qui ne sont pas à la hauteur de la vie qui leur est imposée. Ces derniers nous touchent ou nous bouleversent, nous renvoient à notre propre lutte ou nous questionnent.
Nous proposons de travailler sur plusieurs figures tragiques : Hamlet, Ophélie, Le Prince Mychkine, Oblomov, Antigone, Phèdre (Racine), et Pauline (Corneille), la figure de Virginia Woolf. Leur incapacité à vivre dans la société ; leur difficulté à exister en étant eux-mêmes.

À quoi nous renvoie la tragédie aujourd’hui ? Quelle résonance trouve-t-elle en nous ?
Enfin, nous aimerions travailler sur les vers classiques, mêler différentes versions ou traductions, rester sensibles et attentifs à la langue inouïe des auteurs jusqu’à envisager de travailler en anglais sur Shakespeare pour ceux qui le désirent… Et faire ainsi du texte un matériau de jeu réjouissant.

Emilie Lafarge et Marie-Hélène Roig

PDF - 2.8 Mo
Programme détaillé du chantier
© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour mercredi 8 novembre 2017