backhome chantiers nomades
illustration chantier nomade machine

Contact

Chantiers Nomades
4, avenue Charles de Gaulle
38800 Le Pont de Claix
Tél : 04 76 25 21 95
com chantiersnomades.com

Newsletter

Entrez votre e-mail:
Confirmez cette adresse :

Blog

Les derniers articles du blog

Accueil - Chantiers 2018 - Poète - Prostitué - Travesti Métamorphoses autour de l’œuvre de David Dumortier : Travesti
Théâtre
Inscription

Poète - Prostitué - Travesti Métamorphoses autour de l’œuvre de David Dumortier : Travesti

27 août au 8 septembre 2018 - 2 semaines / 84 h / 2 x 6 jours

Pavillon Mazar / Toulouse / Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Chantier ouvert à 15 artistes interprètes professionnel-les

Poète - Prostitué - Travesti Métamorphoses autour de l'œuvre de David Dumortier : Travesti
Hervé Pierre

Hervé Pierre
Comédien, metteur en scène

Après des études théâtrales à l’école du TNS, il travaille dans la décentralisation avec Jean-Louis Hourdin, Jean-Paul Wenzel et Olivier Perrier (Les Fédérés), Jean-Luc Lagarce et François Berreur, Dominique Pitoiset, Roger Planchon, ou encore Didier Besace, Yves Beaunesne.
Sociétaire de la Comédie-Française depuis 2011, il joue sous la direction d’Alain Françon, Muriel Mayette-Holtz, Eric Ruf, Alfredo Arias, Denis Marleau, Jérôme Deschamps, Laurent Fréchuret, Galin Stoev, Anne Kessler, Thierry Hancisse, Denis Podalydès, Gérard Desarthe, Hervé Van Der Meulen, Stéphane Brunschweig, Julie Deliquet, Pascal Rambert.
Il a mis en scène : Ordinaire et Disgracié de Claude Mollet, Coup de Foudre d’Herman Melville, le Gardeur de Troupeaux et Caeïro de Fernando Pesoa, George Dandin et La Jalousie du Barbouillé de Molière.
En juin 2009, le syndicat professionnel de la Critique de Théâtre de Musique et de Danse lui décerne le prix du meilleur comédien pour La Grande Magie d’Eduardo de Filippo (m.e.s. Dan Jemmet).

Poète - Prostitué - Travesti Métamorphoses autour de l'œuvre de David Dumortier : Travesti
Alberto Sorbelli

Alberto Sorbelli
Metteur en scène, acteur, performeur et dessinateur

Dans les années 80, il rejoint l’Accademia nazionale di danza de Rome et fréquente les ateliers donnés par Lindsay Kemp, puis le Teatro Municipale Reggio Emilia, le Teatro dell’Opera di Roma. A Paris, il étudie avec Peter Goss, Carolyn Carlson, Trisha Brown.
En 1990, il entre à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris sous la direction de Yves Michaud ; il rejoint l’atelier de Jan Voss, Tony Brown, Jana Sterbak, Krzysztof Wodiczko, Dennis Adams, Peter Halley, Marina Abramović et participe à l’exposition Féminin-Masculin au Centre Georges Pompidou. Cette même année il met en scène Secrétariat du Secrétaire de Monsieur Sorbelli.
Plus récemment, Tragedia con Intervallo en 2004 (Laboratoire d’Aubervilliers), Esthétique de la Folie en 2011 (Festival FRASQ au Générateur de Gentilly) et Le Bal Rêvé (2013, 2014, 2015, 2016 au Générateur de Gentilly).

Poète – Prostitué – Travesti

Métamorphoses autour de l’œuvre de David Dumortier : Travesti

Découvrir ce que nous partageons entre artistes, danseurs(es)et comédien(nes) de cette intimité révélée par le poète David Dumortier.
David raconte une histoire, la sienne : de son enfance dans une ferme à la découverte de l’écriture poétique, du travestissement à la prostitution. On assiste à la métamorphose d’un être socialement reconnaissable et par conséquent reconnu et accepté à un être n’appartenant à aucune catégorie facilement identifiable (le Poète-Prostitué-Travesti). D’une métamorphose à l’autre, sa vie est une prise de risques. L’enfant paysan métamorphosé en Divinité adorée est en soit un acte de subversion intolérable. Hors de la chambre où David est Divinité adorée, la société lui impose l’éloignement de la cité. Son écriture est simple, concrète, délicate, sensible, impudique, drôle et émouvante.

Nous sommes confrontés dans nos pratiques artistiques à ces glissements sensibles entre soi, cet autre en soi, cet instinct animal, cette empathie avec un autre que soi, cette métamorphose que l’on recherche, que l’on espère, que l’on désire.
L’objectif de ce chantier, que j’ai voulu partager avec Alberto Sorbelli, artiste performer, est d’explorer cette métamorphose en interrogeant le récit de David Dumortier : construction et fusion de l’être, du rôle, des rôles nécessaires à notre épanouissement.
Dire le récit, oser l’incarner, seul ou à plusieurs.
Permettre aux corps d’exprimer l’intimité du récit, seul ou à plusieurs.
Travailler le travestissement, la métamorphose.
Créer le geste commun, la voix commune du récit.

Écriture poétique et incarnation. Travestissement, intimité et théâtralité. Sexualité et politique.
Voici le chantier qu’Alberto Sorbelli et moi-même proposons d’ouvrir aux stagiaires.

Hervé Pierre

En partenariat avec le Pavillon Mazar

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour mardi 12 décembre 2017