backhome chantiers nomades
Accueil - Chantiers 2020 - Une semaine en absurdie - Voyage avec Stanislav Stratiev
Théâtre
Inscription

Une semaine en absurdie - Voyage avec Stanislav Stratiev

23 au 27 novembre - 35 h /5 jours

Pavillon Mazar / Toulouse

Chantier ouvert à 15 artistes interprètes professionnel.les

Une semaine en absurdie - Voyage avec Stanislav Stratiev
© D.R.

Lilo Baur
Metteure en scène, comédienne

Elle débute sa carrière de comédienne à Londres au Royal National Theatre sous la direction de Katie Mitchell avant de devenir membre de la cie Complicité dirigée par Simon McBurney. En France, elle joue pour Peter Brook, avec qui elle collabore par ailleurs artistiquement pour la création de Fragments, d’après Samuel Beckett (2008) et de Warum Warum. À l’écran, elle apparaît notamment dans Bridget Jones : L’Âge de raison (2004) et Hell (2011).

Ces dernières années elle collabore avec Hideki Noda au Tokyo Metropolitain Theatre, notamment dans One green Bottle.

Parallèlement, elle met en scène une quinzaine de pièces, les plus récentes étant En se couchant il a raté son lit d’après D. Harms (co-mise en scène avec JY Ruf), Falling d’après Buzzati, Le 6ème continent en collaboration avec Daniel Pennac, Fish Love d’après Tchekhov ou encore Le Conte d’hiver de Shakespeare et depuis 2010 à la Comédie-Française Le Mariage de Nicolas Gogol, La Tête des autres de Marcel Aymé (Prix Beaumarchais), La Maison de Bernarda Alba de F.G. Lorca , Après la Pluie de Sergi Belbel et tout récemment La Puce à l’Oreille de George Feydeau.

A l’opéra, elle monte notamment La Conférence des Oiseaux et Le Petit Prince composé par Michael Levinas (Opéras de Lausanne, Lille, Genève et le Théâtre du Châtelet), Lakmé de Léo Delibes (Opéra-comique, Lausanne, St Etienne, Toulon) ...

Une semaine en absurdie
Voyage avec Stanislav Stratiev

« Son humour sombre mais revigorant le qualifie naturellement comme un satiriste, à titre d’analyste des attitudes sociales contemporaines (…). Il savoure des situations paradoxales, démystifie les caractéristiques des situations les plus complexes ou des structures les plus absurdes et, à l’inverse, met en évidence l’absurdité qui se cache sous la situation la plus banale... » écrit Nicole Vigouroux-Frey à propos de l’auteur bulgare Stanislav Stratiev à l’été 2000.

Plonger dans son écriture c’est voyager ente humour et confidences glaçantes.

Ces textes, drôles, cruels, tirant vers l’absurde sont plus profonds qu’ils n’y paraissent à la première lecture, et décrivent une société gangrénée, manipulée, inhumaine, avec un humour féroce et une précision qui fait penser à Kafka ou Harms.

J’aime ce théâtre de l’absurde qui demande aux interprètes d’être précis, ancrés, intenses, libres et créatifs. Ces histoires surréelles ouvrent des espaces et permettent aux interprètes de faire appel à leur imagination et de stimuler leur propre univers.

Nous allons improviser, travailler la fluidité, la précision de la pensée et la densité physique, libérer la créativité imaginative. Expérimenter la transposition et la « physicalité » des choses où le comédien est en même temps décor et acteur.

Lilo Baur

programme pédagogique
Partager cet article

En partenariat avec le Pavillon Mazar

© Les Chantiers Nomades 2013 - Images "machines" et charte graphique ©Studio Desperado - Site mis à jour jeudi 1er octobre 2020